Combinateur II

Publié le 13 Avril 2014

L'électricité n'était pas la partie la plus attirante à mon goût. J'y connaissais rien...

Un peu d'appréhension.

Je sais, il faut de l'ordre et de la méthode.

Pour une première expérience, j'aurais préféré avoir une auto en configuration d'origine. Ce n'est pas le cas.

Un alternateur a pris la place de la dynamo originelle et les branchements filaires ont été bidouillés un peu partout.

Donc j'ai commencé par passer pas mal de temps à essayer de comprendre la philosophie du truc...

Et au final, ça me plaît. Les choses s'éclaircissent doucement.

Seul l'avertisseur sonore fonctionne mais par un bouton installé sur le tableau de bord.

Seul l'avertisseur sonore fonctionne mais par un bouton installé sur le tableau de bord.

Je vais voir du côté de GL2 comment se présente le combinateur, j'espère qu'il est en état.

Je vais voir du côté de GL2 comment se présente le combinateur, j'espère qu'il est en état.

une fois le volant déposé, il y a deux vis à enlever

une fois le volant déposé, il y a deux vis à enlever

Le long de chaque vis, il y a une tige cuivré.

Le long de chaque vis, il y a une tige cuivré.

Voilà le cerclo, et un ressort non présent sur GL1...

Voilà le cerclo, et un ressort non présent sur GL1...

Voilà, le combinateur est libre de sortir.

Voilà, le combinateur est libre de sortir.

Enfin presque puisqu'il y a tout de même 17 fils qui le retiennent...

Enfin presque puisqu'il y a tout de même 17 fils qui le retiennent...

En tirant et poussant(en bas de la colonne de direction) délicatement sur les fils, les uns après les autres, on arrive à mieux accéder aux branchements. Pas simple de débrancher les fils des agraphes à la main. Normalement, il faut pousser sur l'agrafe qui doit libérer le branchement du fil de l'ergot de l'agrafe sauf que ça marche pas. Le plus simple est d'utiliser un petit tournevis plat et de pousser sur l'agrafe à la base de sa fixation sur le combinateur.

En tirant et poussant(en bas de la colonne de direction) délicatement sur les fils, les uns après les autres, on arrive à mieux accéder aux branchements. Pas simple de débrancher les fils des agraphes à la main. Normalement, il faut pousser sur l'agrafe qui doit libérer le branchement du fil de l'ergot de l'agrafe sauf que ça marche pas. Le plus simple est d'utiliser un petit tournevis plat et de pousser sur l'agrafe à la base de sa fixation sur le combinateur.

Au final, on arrive à cela.

Au final, on arrive à cela.

La photo parle d'elle-même. Les contacts sont très propres et bien cuivrés en comparaison du premier.

La photo parle d'elle-même. Les contacts sont très propres et bien cuivrés en comparaison du premier.

Et voilà, après un test de branchement  du fil des codes sur le nouveau combinateur. Fiat lux, lux fuit !

Et voilà, après un test de branchement du fil des codes sur le nouveau combinateur. Fiat lux, lux fuit !

Rédigé par Patrice

Publié dans #Mon Auto

Commenter cet article