Réfection du carburateur (suite)

Publié le 13 Janvier 2013

L'essence a joué son rôle pendant la nuit. Je peux donc remonter l'ensemble des pièces sur le carburateur bien propre.

L'injecteur reçoit son petit joint rouge adapté. Il faut penser à vérifier que la petite bille est bien mobile dans l'injecteur avant le remontage (ce que j'ai oublié de faire au premier essai)

L'injecteur reçoit son petit joint rouge adapté. Il faut penser à vérifier que la petite bille est bien mobile dans l'injecteur avant le remontage (ce que j'ai oublié de faire au premier essai)

Le gicleur de starter (à gauche) et le siège (avec lui aussi une petite bille mobile) de clapet de pompe (à droite) vont retrouver leur place. Les deux sont montés avec un joint neuf en cuivre et non en fibre comme au préalable (idem gicleur de pompe). Ce sont les joints venant de la pochette de réparation, je vérifierai plus tard que ça ne fuit pas...

Le gicleur de starter (à gauche) et le siège (avec lui aussi une petite bille mobile) de clapet de pompe (à droite) vont retrouver leur place. Les deux sont montés avec un joint neuf en cuivre et non en fibre comme au préalable (idem gicleur de pompe). Ce sont les joints venant de la pochette de réparation, je vérifierai plus tard que ça ne fuit pas...

Le remontage est terminé

Le remontage est terminé

Il a fière allure à présent

Il a fière allure à présent

J'espère ne pas avoir fait de bêtises durant de ces travaux. Je verrai bien ce qu'il en est lorsque le carburateur retrouvera sa place sur le moteur. Mais, avant, je vais m'occuper du collecteur.

Brossage

Ces jours-ci, j'ai aussi brossé les bouchons du cache-culbuteurs et du radiateur. Ils ont également reçu une couche de vernis haute température. 1 heure de séchage puis 30 minutes au four à 160°C pour durcir.

Ils ne sont pas en argent mais ça brille...

Ils ne sont pas en argent mais ça brille...

Rédigé par Patrice

Publié dans #Mon Auto

Commenter cet article